l’intégrale* – Toulouse 2018

Accueil > > DOC(S)#polas > > Karine Marco


EXPOLAROID Toulouse 2018

Karine Marco & Patrick Barthet

 


* ou presque : les autres séries originales feront l’objet d’articles serial#polas ultérieurs.

 

« Double expo »

Double Expo, car cette année c’est un duo de polaroïnomanes, qui exposent leurs photos instantanées, simultanément dans deux lieux qui souhaitent faire profiter de leurs murs à des créateurs, dans deux quartiers du Toulouse historique. Une proposition originale à découvrir en écho ou à redécouvrir en mode « dans le rétro ».
C’est aussi deux visions, deux sensibilités qui ont souhaité faire le jeu du double point de vue, sous forme de séries de photos instantanées, sur des sujets, des espaces proches, partagés (notamment le village Gruissan – Les Chalets).
Enfin, c’est un clin d’oeil à une pratique répandue, ludique, à l’oeuvre volontairement ou non, dans l’art, l’artisanat de la photo instantanée, polaroid ou autre.

 


Les 2 polaroïnomanes
& leurs créations

 


Karine Marco
dessinatrice, compose avec plusieurs media La Toute Petite Histoire de l’Humanité dont certaines série de polaroids font parties. / k.marco.free.fr

Séries exposées : Villégiature en 5 points de vue / Block / In ondée : crue / Le village des 100 pêcheurs / (Zone-C)*

 

 

« Villégiature en 5 points de vue »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Série de 5 instantanés, Fuji Instax Wide, Gruissan-Les Chalets, 2017.
2017 novembre, avec mon fuji instax wide, la tramontane en guest, un week-end tout doux.

 

« Block »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Série de 7 photos instantanées, Polaroid 600 Couleur, Capbreton, 2018.

 

« In ondée : crue »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Série de 3 photos instantanées, Instax Wide, toulouse, 2016.

 

« Le village des 100 pêcheurs »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Série de 8 photos instantanées, Polaroid 600 Couleur, Capbreton, 2013.

 

 


Patrick Barthet
polaroïnomane (toujours), créateur de luminaires d’ambiance (sur commande), auteur (apprenti et libre) et concepteur digital (avec parcimonie). / @patrickbarthet

Séries exposées : Gruissan – A la ligne / 7J. / Chemin faisant / (Circadia I & II)*

 

 

« Gruissan – A la ligne »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Série de 4×4 photos instantanées, Instax Square Sq10, Gruissan-Les Chalets, 2017.
Cette série vient souligner, parmi l’ensemble, le titre de l’exposition, «Double expo» : c’est le jeu entre deux visions d’un même lieu, typique, de pêche et  villégiature : saisir chacun à sa façon, la beauté du lieu dans sa plus grande simplicité, dans sa nature.
Ligne de mire, de fond, de fuite / Du bleu, du blanc, du sel / Des mailles, de l’acier, de la rouille / Du bois, du sable, de nuit.

 

« Chemin faisant »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Série de 5 photos instantanées, Instax Square Sq10, 2017.
Un simple filet de bave peut discrètement lier les espaces, hors du temps. Un simple regard peut tenter alors de lui rendre grâce.

 


In situ

 


Les Lieux & nos hôtes

 


N
ovostore, concept-store design,
25 rue Réclusane, Toulouse. / facebook

polas_d_oc_photo
La Tienda
, épicerie & gastronomie espagnole,
11 place du Salin, Toulouse. / facebook

 

   tienda_pascal_pola   tienda_fabien_pola   tienda_francois_pola

 


Merci à EXPOLAROID de fédérer les passionnés du polaroïd et du film instantané à travers le monde, de nous avoir aidé à organiser cet évènement à Toulouse et merci pour son soutien à la création collective.
Suivez EXPOLAROID sur facebook.
Né à Nantes en 2013, Expolaroid est devenu un événement national et international qui, chaque année en avril, se consacre à mettre à l’honneur la photographie instantanée et ses usages. EXPOLAROID VEUT DIFFUSER L’USAGE DU POLAROID ET DU FILM INSTANTANÉ. La photo instantanée, dans sa pratique et son usage, étant un objet accessible et populaire, Expolaroïd  invite tous les professionnels et amateurs de la photo à créer, sur le modèle
du « Do It Yourself », leur propre événement dans leur ville !

 

éd. 2018 / en résumé

Accueil > > DOC(S)#polas > > Karine Marco


EXPOLAROID
TOULOUSE
2018

 

 

 

 

 


Expolaroid Toulouse 2018, c’était tout le mois d’avril, pour fêter la photo instantanée !
Pour cette édition, c’étaient 2 exposants dans 2 lieux conviviaux, chaleureux et originaux !

les 2 polaroïnomanes …

KARINE MARCO

PATRICK BARTHET

 

 

 

 

 

 

Karine Marco, dessinatrice, compose avec plusieurs media La Toute Petite Histoire de l’Humanité dont certaines série de polaroids font parties.
Patrick Barthet, polaroïnomane (toujours), créateur de luminaires d’ambiance (sur commande), auteur (apprenti) et concepteur digital (avec parcimonie).

Chez les meilleurs hôtes de l’année.

polas_d_oc_novostore


N
ovostore, concept-store / design,
25 rue Réclusane, Place de l’Estrapade / facebook

polas_d_oc_photo         tienda_pascal_pola   tienda_fabien_pola   tienda_francois_pola

La Tienda, épicerie & gastronomie espagnole,
11 place du Salin / facebook

Double expo

« Double Expo », car cette année c’est un duo de polaroïnomanes, qui exposent leurs photos instantanées, simultanément dans deux lieux qui souhaitent faire profiter de leurs murs à des créateurs, tout en proposant au public leur savoir-faire et leurs produits de qualité (artisanat, design pour l’un et gastronomie espagnole pour l’autre), dans deux quartiers du Toulouse historique. Mais c’est aussi deux visions, deux sensibilités qui ont souhaité faire le jeu du double point de vue, sous forme de séries de photos instantanées, notamment sur des sujets, des espaces proches, partagés. « Double expo » c’est aussi une proposition originale d’exposition, dans le cadre d’Expolaroid 2018, à découvrir d’un lieu à l’autre, en écho, ou à redécouvrir en mode « dans le rétro ». « Double expo », enfin, est un léger clin d’oeil à une pratique répandue, ludique, créative, à l’oeuvre volontairement ou involontairement dans l’art, l’artisanat de la photo instantanée, polaroid ou autre.

Novostore

La Tienda

L’intégrale Expolaroid Toulouse 2018 c’est par ICI


Merci à EXPOLAROID de fédérer les passionnés du polaroïd et du film instantané à travers le monde, de nous avoir aidé à organiser cet évènement à Toulouse et merci pour son soutien à la création collective.

Suivez EXPOLAROID sur facebook.

Né à Nantes en 2013, Expolaroid est devenu un événement national et international qui, chaque année en avril, se consacre à mettre à l’honneur la photographie instantanée et ses usages. EXPOLAROID VEUT DIFFUSER L’USAGE DU POLAROID ET DU FILM INSTANTANÉ. La photo instantanée, dans sa pratique et son usage, étant un objet accessible et populaire, Expolaroïd  invite tous les professionnels et amateurs de la photo à créer, sur le modèle
du « Do It Yourself », leur propre événement dans leur ville !

 

polas_d_oc_photo

l’intégrale – Toulouse 2017

Accueil > > DOC(S)#polas > > Karine Marco


Voici l’intégralité des instantanés d’EXPOLAROID Toulouse 2017 qui a eu lieu au mois d’avril à La Tienda, au Neska Polita et chez Guillaume Secheyron : (re)découvrez, en diaporama, les originaux des séries de polaroids de chaque artiste participant.
Parcourez également la collection complète de polas#doc sur le mur d’images Polas#gram

Les polaroïnomanes de l’année : Karine Marco / Minetto solo / Maritxu / Patrick Barthet.


« LES CHAUSSURES TOUJOURS SE MÊLENT DE MA VIE  »
Karine Marco

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

9 Instantanés Couleur , Fuji Instax Wide, 2017.
Extraits d’une série de 19 photos.
Saga à suivre, pas à pas, bien sûr, prochainement sur polas d’Oc !
Le sujet des chaussures s’est imposé comme une évidence car les chaussures au bout du corps nous transportent d’un bout à l’autre de la vie. Elles sont des reliques, des alliés précieux, des portraits. Cette série est finalement pour leur rendre hommage !

Karine Marco, dessinatrice, coordinatrice d’évènements culturels.

site : k.marco.free.fr

 


 

« SELPHIES DE VOYAGE »
Minetto Solo

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

série de 10 Instantanés Couleur, Fuji Instax 100, 2017.
Victime de la société de consommation, le tricycle rouge est laissé pour mort à la décharge. Il rassemble toute son énergie pour rechercher dans des sites improbables, à travers l’Occitanie une nouvelle famille, un nouveau départ.

Minetto Solo, photographe.

flicker : minetto solo

 


 

« UN VOYAGE EN UTOPIE »
Maritxu

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

série de 13 Instantanés Couleur, Fuji Instax Wide, 2016.
Eté 2016. Désert du Nevada. Burning Man.
Une expérience forte où le temps et l’espace n’ont plus de limites.
La créativité non plus.
Et l’humain libéré de ses contraintes par ce lieu magique retrouve sa splendeur…

Maritxu, photographe.

 


 

« DES DALLES »
Patrick Barthet

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

série de 15 Polaroïds N&B, Polaroïd 600, Paris, 2017.
Texte : cf le diaporama.

Patrick Barthet, plasticien, créateur de luminaires et graphiste-webdesigner.


Tous ses univers à découvrir sur @patrickbarthet – contact : pb.polasdoc@free.fr

 


polas_d_oc_photo

expo K. Marco – éd. 2017 – Toulouse

Accueil > > DOC(S)#polas > > Karine Marco


Karine Marco

« LES CHAUSSURES TOUJOURS SE MÊLENT DE MA VIE. » – 2017.

chez Guillaume Secheyron, kiné,
18 place Laganne, Toulouse.

 

 

 

 


4 questions à Karine Marco

Questions à Karine, pour ce choix si surprenant d’espace d’exposition et en savoir plus sur ses créations exposées, dans le cadre d’Expolaroid 2017.

– Karine, dis-moi pourquoi avoir choisi  la salle d’attente d’un kiné pour exposer tes polaroids ?

Attendre, son tour, attendre d’être soulagé d’un poids, celui du corps et ses douleurs, attendre nous appartient tout entier. Ce temps là est l’occasion de plonger dans ses pensées ou celles de quelqu’un d’autre. J’ai choisi d’installer mes photos dans une salle d’attente. Des images qui parlent de mes cheminements mais aussi de tous les cheminements.

– Et comment s’est  imposé le choix de la chaussure comme sujet de la série ?
( entre nous, tu aurais pu exposer chez un podologue non ?… )

Oui … ! (sourire). Mais avant tout, le sujet des chaussures s’est imposé comme une évidence. Car les chaussures au bout du corps nous transportent d’un bout à l’autre de la vie. Elles sont des reliques, des alliés précieux, des portraits. Cette série est finalement pour leur rendre hommage !

– Mais au départ, comment t’est venue cette pratique du polaroid, en plus de toutes productions artistiques ? ( ndrl : graphisme, peinture, gravure, édition … )

En 2006  je retrouve un appareil polaroid au fond d’un carton et un forum sur internet « polaroid passion ». J’achète des films et m’amuse de faire des images. Puis c’est la fin des films polaroids ! Sur le forum ça spécule sur le projet IMPOSSIBLE qui souhaite prendre le relais. Puis les films sortent, aléatoires un peu chers, mais très stimulants ! Je continue donc de m’amuser à imaginer des séries photo en polaroid.

– Ta participation à Expolaroid vient donc de ton envie de t’impliquer plus pour faire découvrir le polaroid, c’est cela ?

Oui tout à fait ! Et via ce forum (polaroid passion) j’ai pu participer au premier Expolaroid à Revel, organisé par Mon Œil. Minetto Solo y était déjà aussi ! L’idée venant d’un Nantais de faire du mois d’avril le mois du polaroid et du film instantané. Depuis, chaque année, je remets ça, parce que j’aime l’idée que le film instantané soit encore vivant et adopté par toute sorte de passionnés.
Avec Patrick en 2016, nous avons créé ce blog pour partager cette aventure au-delà du mois d’Avril et diffuser des regards singuliers. Je pense déjà aux futures aventures et j’ai déjà quelques pistes pour l’année prochaine.

Bon Expolaroid  à tous !


 

 

 

« LES CHAUSSURES TOUJOURS SE MÊLENT DE MA VIE. »

série de 19 polaroids couleur, Fuji Instax Wide, 2017.
« J’ai marché.
Marché.
De long en large.
De larges traversées.
Mousses intarissables.
Traîtres petits cailloux.
Asphalte des cités.
De sites en forêts.
J’ai marché.
Marché.
Dans les sables de mon enfance.
Et ceux de mes vacances.
J’ai marché.
Marché.
Usé des semelles.
Jointures de mes os.
Attention la colonne.
Aux défilés du monde.
J’ai couru aussi.
Par nécessité.
Rattrapé un retard.
Saisi un marchepied.
La plante sûre.
M’a pas mal promenée.
Des ampoules parfois.
Sur les sentiers obscurs.
De la joie plus souvent.
De me tenir debout. »

 

Karine Marco, dessinatrice, coordinatrice d’évènements culturels et rédactrice en chef de la revue HUIT.


Ses Créations : k.marco.free.fr – Contact : k.marco@orange.fr / fb : astronef palace

 

polas_d_oc_photo

tronches de pola 2017

Accueil > > DOC(S)#polas > > Karine Marco

 

 

Les 6 tronches de pola
d’EXPOLAROID Toulouse 2017

Dans un ordre aléatoire …

Karine Marco  / Mon oeil / Patrick Barthet
Minetto Solo / Maritxu / Zia.

qui ont exposé dans 3 lieux différents durant tout le mois d’avril :

A l’Epicerie Espagnole La Tienda, Place du Salin.
Au Restaurant Neska Polita, 14 rue de l’Etoile.
Chez Guillaume Secheyron, kinésithérapeute, 18 place Laganne.


 

Photoday / Carnet polas#doc

Accueil > > DOC(S)#polas > > Karine Marco

polas_d_oc_photo
PHOTODAY
Astronef Palace

 

 

 

 

 

 


polas#doc a le plaisir de vous présenter « Photoday »

une création originale autour du Polaroïd par Astronef Palace.

Découvrez une ville, Toulouse, de manière insolite, à travers les escapades photographiques spontanées et instantanées de trois amis dont deux « polaroïnomanes » :
Karine Marco, artiste passionnée par le Polaroïd.
Cédric Detheux, amateur de photographie, qui pour la première fois abordait  la pratique de la photo instantanée.
Un carnet balade
où le jeu de tac-o-tac entre les deux photographes, enveloppe cette virée poétique dans les rues de Toulouse d’une belle et riche aventure humaine.
Un carnet en miroir
avec le plaisir de regarder sa ville autrement : reflets d’une intention visuelle personnelle, d’une curiosité dans l’instant présent avec le souci du détail, l’envie de capter la poésie des lieux et des rencontres imprévues.
Un carnet de bord
car était convié une troisième amie, témoin privilégié, Ruth Adam, journaliste, qui a joué le discret rôle d’observatrice, saisissant l’instant par son expérience de l’écriture et donnant au parcours photographique une troisième dimension, littéraire et poétique, au ton baroque.
Il en naquit un objet unique, un carnet « traces », un petit ouvrage, vestige concret d’un happening, mémoire émotionnelle d’un trio d’amis, uni dans la création.
Son aventure n’est pas encore terminée : des projets autour de « Photoday » sont dans l’air parait-il. Nous vous en reparlerons sûrement très bientôt !

Polaroïds N.B. : Cédric Detheux.
Polaroïds Couleurs : Karine Marco.
Récit : Ruth Adam.


Karine Marco nous en dit plus

« Je propose à Cédric, qui voulait se lancer dans le Polaroïd, de partager un moment de création. De profiter d’une balade pour regarder la ville autrement. Chacun sa vision, en parallèle et en simultané, comme un jeu de ping-pong photographique. Je l’invite à mener la série photo. Il choisit les lieux et sujets, en utilisant un des deux types d’appareil 600 que nous possédons.

645CL photoday       600 photoday

Notre aventure ludique nous permet autant de confronter nos regards que de les contraster par l’utilisation et le test de cartouches différentes (N&B pour lui et Couleur pour moi).
J’avais envie de donner une autre dimension à ce parcours, de l’enrichir d’un troisième point de vue. J’avais, en fait, en tête le désir qu’il reste des traces de cette aventure. Tel un carnet de route illustré qui retrace cette balade créatrice.
Pour cela, il nous fallait un témoin privilégié, observateur de nos déambulations, à l’affut de nos élans visuels. Ainsi Ruth Adam se joindra à nous et sera notre journaliste, prenant des notes et offrant à Photoday, au final, son récit libre et subtil. »

Morceaux choisis de « Photoday »

« Nous partons en file indienne, Cédric bien en avant, la tête en l’air cherchant des sujets. Depuis le début je suis hantée par une image d’animaux : Cédric un Échassier grand et svelte, Karine une Mangouste aux yeux qui brillent avec une énergie intelligente mais aussi un certain je ne sais quoi … »

polas_d_oc_photopolas_d_oc_photo

 

 

 

 

 

 

« … L’immeuble Paquebot de Toulouse dans le rêve d’un architecte, un bateau arrive … loin des sables … »

polas_d_oc_photopolas_d_oc_photo

 

 

 

 

 

 

« … Cédric reconnait un homme dans le marché, il se dandine vers son vieux chien qui l’attend sur le trottoir … » .

Ruth Adam, Toulouse 2012.