polas_d_oc_photo

édition 2017 – La Tienda – Toulouse

Accueil > > DOC(S)#polas > > DOC# > > édition 2017 – La Tienda – Toulouse

 

latienda_lieu_pola_nb
EXPOLAROID à La Tienda,
23 place du Salin.
les polaroïnomanes :
Zia & Patrick Barthet.


« COLORIAGES SUR POLAROID » & « BALADE D’UN RADICCHIO » – Zia

séries de 8 et 4 Polaroids Couleur.

ZIA expérimente la photo à travers son polaroïd, elle s’amuse à faire de drôles de clichés et à penser qu’après cet instant, seule la photo restera.

 


« DES DALLES » – Patrick Barthet

série de 15 Polaroïds N&B, Polaroïd 600, Paris, 2017.

La routine finit toujours par nous faire oublier l’environnement qui nous entoure, les endroits de notre quotidien qu’ils soient passagers ou ancrés dans notre vie. Alors qu’ils ont leur beauté propre, leur sens propre, leur propre vie, intimité et utilité. Ce qui a surpris un jour, plu, ébloui, interrogé, devient des plus transparents ou seulement des surfaces acquises à nos automatismes et servitudes.

Redécouvrir un lieu, voilà le moindre des hommages à lui rendre. Car du détail à son ensemble, se trament les traces de notre passage, de notre regard, de nos sentiments. Chaque fragment, chaque instantané, dans leur banalité apparente, sont autant de mots qu’il nous susurre et qu’il faut savoir entendre ou réécouter. Son langage savamment secret et subtil, qui, dans sa complexité, sa profondeur, s’enrichit de nous, nous devons si possible, tenter de le traduire sans le trahir, de le révéler dans le partage, le célébrer humblement contre l’indifférence, le mépris et l’oubli. Le protéger pour ne pas se perdre.

Patrick Barthet, plasticien, créateur de luminaires et graphiste-webdesigner.

Tous ses univers à découvrir sur @patrickbarthet – contact : pb.polasdoc@free.fr

 

« WESH VITRINE » – Patrick Barthet

série de 6 Polaroïds Couleur, Polaroïd 600AF, Paris, mars 2016.


Poésie de la désuétude : sous le vernis de l’anecdote, se révèle en grattant un peu, une mémoire commune, touchante et fragile. Pépites visuelles surprenantes voire inquiétantes : instantanés témoignages d’échoppes d’un autre temps, d’un autre monde, celui défiant les lois de l’apparence et du bon goût.
Entre Belleville et Marais, balade dans un Paris qui subsiste, résiste à l’invasion, à la normalisation marchande, des vitrines bien léchées.
P.B.